26
JANVIER
UNE HONNÊTETÉ RIGOUREUSE
Qui veut être parfaitement honnête et tolérant ? Qui tient à avouer ses fautes à une autre personne et à réparer le mal qu’il a fait ? Qui se soucie le moindrement d’une Puissance supérieure, sans parler de la méditation et de la prière ? Qui est prêt à sacrifier son temps et son énergie pour tenter de transmettre le message des AA à un autre alcoolique ? Non, l’alcoolique, généralement égoïste à l’extrême, n’a aucune inclination en ce sens – à moins d’y être obligé pour sauver sa propre vie.
— LES DOUZE ÉTAPES ET LES DOUZE TRADITIONS, P. 26
Je suis alcoolique. Si je bois, je vais mourir. Quelle puissance, quelle énergie, quelle émotion cette simple déclaration suscite en moi ! C’est vraiment tout ce que j’ai besoin de savoir, aujourd’hui. Ai-je envie de vivre, aujourd’hui ? Suis-je prêt à vivre sans alcool, aujourd’hui ? Suis-je prêt à demander de l’aide, suis-je prêt à aider l’alcoolique qui souffre encore, aujourd’hui ? Ai-je découvert le caractère fatal de ma maladie ? Que dois-je faire pour demeurer abstinent, aujourd’hui ?
Voir cette page en: English | Español
Un livre de réflexions de membres des AA pour les membres des AA.
Partagez avec un ami